Passer à l'action

Cosmétique DIY : comment fabriquer son déodorant ?

Publié le 17 juillet 2019
Il n’y a pas qu’en cuisine que l’on se préoccupe de santé et le constat est alarmant : de plus en plus de composants chimiques indéchiffrables, d’additifs au code obscur, de conservateurs et de perturbateurs endocriniens rentrant dans la formulation des produits cosmétiques sont régulièrement pointés du doigt et dénoncés par les professionnels de santé et les associations de consommateurs. Dès lors, il apparaît logique de porter une même attention aux produits qui préservent notre santé : ceux que l’on applique sur le corps et ceux que l’on avale tous les jours pour le nourrir. Donc on se débarrasse des sels d’aluminium suspectés dans l’apparition du cancer du sein, des parabènes et de l’alcool irritant pour les peaux sensibles et dans le même temps c’est une bonne manière de limiter la production de déchets avec des contenants réutilisables plutôt que jetables. C’est parti pour la fabrication maison !

Comment faire son déodorant maison ?

La recette du déodorant naturel pour un pot de 50 ml

Si les produits de qualité, naturels et bio ont la réputation d’être plus chers, avec 4 ingrédients de base et quelques ustensiles (la plupart sont déjà dans votre cuisine) le coût de l’investissement pour fabriquer votre déodorant maison est vite rentabilisé, puis très avantageux puisque sans surcoût lié au packaging et au marketing. Exit les emballages plastiques et les bouteilles aérosols puisque vous choisissez et utilisez vos propres contenants.

Avec une recette de base, vous pouvez personnaliser vos soins en jouant sur la texture et les odeurs grâce aux eaux florales, hydrolats ou extraits aromatiques, cires et autres arômes naturels. C’est parti pour un atelier plaisir…

Les ingrédients de base :

  • L’huile de coco bio (40 gr) pour son action antibactérienne. Elle protège, assouplit et adoucit.
  • Du bicarbonate de soude (30gr) également bactéricide, il limite la prolifération des bactéries responsables des odeurs corporelles.
  • La fécule de maïs, type Maïzena ou de l’arrow root (16 gr) : ces deux fécules ont des propriétés absorbantes naturelles (contre l’humidité).
  • L’huile essentielle bio de palmarosa (entre 5 et 10 gouttes) : c’est la meilleure parade aux odeurs corporelles. Elle régule la transpiration et possède aussi de puissantes propriétés antibactériennes. Par contre son odeur peut plaire ou déplaire…

Les ingrédients facultatifs

  • La cire d’abeille : protectrice, elle solidifie la préparation et devient vite indispensable l’été. Sans cire d’abeille, au-delà de 24C°, l’huile de coco fond, le déo devient liquide et il phase (le bicarbonate de soude se retrouve au fond du contenant).
  • La vitamine E : protectrice pour la peau, elle permet en outre de renforcer les propriétés de l’huile de coco

Les ingrédients substituables

  • Pour une texture plus crémeuse, on peut aussi faire le mélange 1/3 huile de coco, 1/3 cire d’abeille, 1/3 beurre de karité.
  • Le bicarbonate de soude, en cas de peau irritée ou ultrasensible, peut piquer ou donner l’impression d’être abrasif. On peut le remplacer par de l’argile blanche et de l’oxyde de zinc ou du lait de magnésie.
  • Quelques variantes d’huiles essentielles :
    • Agrumes : pamplemousse, citron, mandarine, bergamote (attention certaines sont photo-sensibilisantes).
    • Menthe pour une sensation de fraîcheur.
    • Sauge sclarée très efficace aussi contre les odeurs.
    • Lavande pour une délicate note florale.

Mais attention, les huiles essentielles sont à manier avec prudence. Renseignez-vous bien avant de les utiliser : https://www.aroma-zone.com/info/dossier-thematique/aromatherapie-et-cosm...

Comment procède-t-on ?

1. D’abord préparer son matériel : pour une question d’hygiène, bien se laver soigneusement les mains car l’on travaille dans un endroit non stérile. Bien désinfecter également les ustensiles servant à la préparation ainsi que ses contenants avec alcool à 90° par exemple. Le pot en verre est le plus adapté car on peut le faire bouillir 10 minutes dans l’eau pour tuer toutes les bactéries.

2. Peser et mesurer les ingrédients, SURTOUT LES HUILES ESSENTIELLES car ce sont des substances aux principes actifs puissants.

3. Faire fondre l’huile de coco tout doux, au bain-marie sans la faire bouillir. Il faut juste qu’elle se liquéfie et on laisse tiédir (si vous avez un thermomètre alimentaire ne pas dépasser 70°C). Si vous souhaitez ajouter la cire et le beurre à la recette de base, faites-les fondre séparément et mélangez le tout.

4. Hors du feu, ajouter le bicarbonate de soude et bien mélanger pour éviter les grumeaux.

5. Puis, intégrer les produits facultatifs (vitamine E, extraits aromatiques).

6. Enfin transvaser votre préparation finalisée dans le ou les contenants et hop au frigo pour que le déo fige rapidement (cela évite que les ingrédients se dissocient). Une fois qu’il est froid, vous pourrez le sortir.

Quelques précautions d’emploi et de conservation

Le déodorant maison se conserve environ 3 mois.

On peut les entreposer au réfrigérateur s’il fait chaud. Ils se conservent trois mois environ. On peut aussi ajouter quelques gouttes de conservateur naturel pour parer les modifications microbiologiques des produits contenant de l’eau, ou des antioxydants qui, eux, protègent les huiles et les beurres du rancissement : vitamine E, extrait liquide de propolis, extrait de pépins de pamplemousse…

Veiller à étiqueter les contenants. 

Pour ne pas oublier leur contenu et leur date de fabrication

Bien respecter les doses. 

Les produits naturels n’en sont pas moins actifs, les huiles essentielles pouvant même être dangereuses pour la santé. Donc on fait bien attention aux unités de mesure : grammes, millilitres, pourcentages. Et on ne les applique pas sur et juste autour des muqueuses. Veiller aussi à les tester avant application : mettre une minuscule goutte d’huile dans le pli du coude et attendre 24 heures pour s’assurer qu’il n’y pas de réaction allergique.

À appliquer comme une pommade sous les aisselles en massant légèrement pour faire pénétrer. Comme tout déodorant, il est préférable de ne pas appliquer sur une peau fraîchement rasée pour éviter les irritations.

Où acheter les ingrédients de votre déodorant maison ?

Les ingrédients s’achètent dans n’importe quel magasin bio. Lors de votre achat soyez particulièrement vigilants à ne pas acheter des produits suremballés, dans des contenants plastiques. Et attention aux recettes avec trop d’ingrédients différents, ce qui est contraire à la logique minimaliste du zéro déchet…

 Voici quelques adresses parmi d’autres : AromaZone, Revelessence, JoliEssence… 

A vous de jouer maintenant !