Passer à l'action

Mon Restau Responsable : les communes de plus de 100 000 habitants s'engagent !

Publié le 27 février 2018
Le 23 janvier dernier, la Ville de Rouen s'engageait dans la démarche Mon Restau Responsable au côté d'Audrey Pulvar, présidente de la FNH. Première commune de plus de 100 000 habitants à se mobiliser dans le programme, c'est une nouvelle étape pour le déploiement national d'une restauration collective durable et vertueuse. Retour sur les engagements pris par la Ville de Rouen dans le cadre de sa séance publique.

Depuis longtemps investie dans les enjeux du développement durable dans la gestion de ses activités de restauration collective, la municipalité rouennaise fait un nouveau pas en avant, en impliquant ses 55 écoles, 11 crèches et 4 accueils de loisirs dans la démarche participative créée par la FNH et Restau'Co.

Avec 7 100 repas servis chaque jour sur les 66 sites, les équipes de restauration ont fait le choix de privilégier les produits frais, bios et locaux ; les circuits courts représentant déjà, par exemple, 70% des achats de la ville. En adoptant la garantie Mon Restau Responsable®, Rouen s'engage à aller encore plus loin. 

Étant déjà avancés sur la question de l'alimentation saine (22% de produits bios et 80% de produits frais actuellement), les engagements de la Ville de Rouen se focalisent principalement sur les autres piliers de la démarche Mon Restau Responsable, tels que le bien-être des convives. Dans ce cadre, l'une des problématiques rencontrées par la Ville de Rouen est le manque de temps passé à table pour les petits rouennais ; l'un des engagements phares est de permettre à chaque enfant de prendre le temps de se restaurant en atteignant au minimum 25 minutes à table.

" L'engagement d'une ville comme Rouen dans la démarche est une étape importante dans le déploiement de la démarche Mon Restau Responsable ", a souligné Audrey Pulvar, présidente de la FNH. " Cela prouve que l'engagement vers des pratiques plus durables en restauration collective n'est pas uniquement l'apanage de petites collectivités ; tout le monde peut s'y mettre. D'autres villes vont bientôt s'engager, espérons que l'exemple de Rouen accélère le processus ! "

Avec l'engagement de la Ville d'Antibes au même moment, c'est désormais quasiment 200 sites de restauration collective qui sont aujourd'hui dans toute la France, avec l'ambition d'essaimer de manière exponentielle dans les mois à venir. La ville d'Angers prépare notamment sa séance publique d'engagement, tout comme des communes comme Montargis ou Volvic. D'autres types d'acteurs de la restauration collective vont également entrer dans Mon Restau Responsable, comme celui de l'Assemblée nationale, la totalité des villages vacances VTF ou bien les restaurants de l'administration financière.

Les autres engagements de la Ville de Rouen dans la démarche Mon Restau responsable :
En matière de bien-être des convives :
- Permettre à chaque enfant de prendre le temps de se restaurer en atteignant au minimum 25 minutes à table
- Décorer les salles de restauration pour que les enfants et les agents se les approprient et les ré-agencer pour favoriser la convivialité

En matière de sensibilisation :
- Renforcer l'accompagnement des enfants à table et développer leur éducation au goût
- Organiser des rencontres entre les producteurs locaux, les agents et les enfants
- Expérimenter sur plusieurs groupes scolaires l'entretien au vinaigre blanc et au savon noir

En matière d'Assiette responsable :
- Passer à 25 % de denrées issues de l'agriculture biologique en 2020 (actuellement 22 %)
- Poursuivre le développement des circuits courts avec des producteurs locaux limitant l'emploi de pesticides
- Inciter les producteurs à mettre en culture des légumes peu cultivés en Normandie

En matière de réduction du gaspillage :
- Réaliser une étude de faisabilité sur le passage aux repas à 4 composants
- Promouvoir le tri des déchets dans le cadre des projets d'école et des accueils périscolaires :
- Installer un composteur dans 3 écoles et organiser la collecte des déchets organiques dans 2 écoles avec Terraléo

En matière d'engagement social et territorial :
- Poursuivre la tarification des repas adaptée aux revenus des familles
- Poursuivre le don aux associations de la production non consommée du SIRest
- Former les équipes de restauration