Retrouvez tous les communiqués et dossiers de presse de la Fondation pour la Nature et l'Homme

CONTACT PRESSE


FILTRER PAR :

22.09.2020

Projet de loi néonicotinoïdes : le gouvernement Castex choisit le sacrifice des abeilles plutôt que l’accompagnement des agriculteurs


L’extinction des abeilles coûterait 2,9 milliards d’euros à la France, tandis que la FNH chiffre l’accompagnement des betteraviers à 77 millions d’euros. La FNH appelle par conséquent, les parlementaires à refuser le projet de loi et à solliciter des moyens permettant de dédommager les betteraviers tout en promouvant l’agroécologie.

 


18.09.2020

L'Accord UE-Mercosur promet une catastrophe environnementale


La commission d’experts nommée par la gouvernement français a parlé : hausse annuelle de 5% de la déforestation par an pendant 6 ans, mais en réalité de 25% pour la FNH et l'Institut Veblen, entrée facilitée sur le marché européen de denrées produites avec des pesticides interdits dans l’UE, risque d’affaiblissement des standards environnementaux et sanitaires européens pour des gains économiques très faibles, sans commune mesure avec les dégâts sur le climat et la biodiversité… Sur ces bases, et quel que soit le président brésilien en fonction, la Fondation Nicolas Hulot et l'Institut Veblen appellent la France à bloquer cet accord.


07.09.2020

10 raisons pour ne pas voter la dérogation à l’interdiction des néonicotinoïdes


31 organisations demandent aux parlementaires d’avoir le courage politique de s’opposer à un projet de loi dangereux pour la biodiversité et pour l’avenir de notre agriculture.


04.09.2020

Plan France-relance : historique par son montant mais miné par trop d’incohérences


Les 30 milliards pour la transition écologique sont-ils utiles ? OUI

Le plan transformera-t-il en profondeur l’économie ? RIEN N’EST MOINS SÛR...

La FNH salue les 30 milliards d’investissements destinés à la transition écologique, mais regrette les nombreuses incohérences du plan : pas d'engagements après 2022 et rien qui oblige les secteurs polluants à évoluer.