Retrouvez tous les communiqués et dossiers de presse de la Fondation pour la Nature et l'Homme

CONTACT PRESSE


FILTRER PAR :

06.12.2018

Transition agricole et alimentaire Le chantage de la FNSEA met en péril la démocratie : Emmanuel Macron ne doit pas céder


Alors que la situation se tend encore, la FNSEA menace le gouvernement de manifestations d’agriculteurs, s’il ne revient pas sur un certain nombre d’avancées, pourtant actées dans la loi alimentation. Nos associations condamnent très fermement ces déclarations qui s'assimilent à du chantage. Nous appelons Emmanuel Macron et le gouvernement à ne pas céder et à maintenir des acquis issus de débats collectifs et d’une loi et répondant aux enjeux environnementaux. Il en va de la crédibilité de notre système politique. Oui, il faut continuer à se battre pour améliorer la situation des agriculteurs, la protection de notre environnement et de notre santé, mais c’est dans un cadre démocratique que cela se fera.


04.12.2018

Moratoire sur la fiscalité des carburants : Et maintenant, comment éviter le renoncement à l’écologie ?


Pour la Fondation pour la Nature et l’homme, le moratoire annoncé ce matin ne doit pas signer un renoncement à l’écologie. En cette période de fortes tensions, il n’a de sens que s’il est dès à présent suivi d’une véritable politique de transformation écologique et sociale. Car, dans ce contexte géopolitique incertain et d’urgence environnementale, le moratoire sur la fiscalité des carburants et sur le renforcement du contrôle technique ne protégeront pas les français des impacts sanitaires et climatiques, pas plus que de futures hausses du prix du pétrole, gaz ou fioul.

Conditionner, comme le fait le Premier Ministre, le maintien de la fiscalité sur les pollutions à la réussite des concertations, sans mettre sur la table une révision plus large des priorités budgétaires du gouvernement, serait une impasse.


27.11.2018

Annonces d’Emmanuel Macron sur la transition écologique et sociale : entre ère du nucléaire et art du vide


Des annonces présidentielles sur le climat et l’énergie, la FNH attendait des mesures d’urgences et des mesures structurelles pour sortir les Français du piège des voitures essence et diesel, et de celui du nucléaire. Nous n’avons eu ni l’un, ni l’autre. Pire, le président propose une heure de discours maniant vide, déni de réalité et aveu d’impuissance. Sur le nucléaire, le président recule par rapport aux promesses faites à Nicolas Hulot et encourage même un développement de cette énergie chère et dangereuse. Sur la fiscalité écologique, il ne renforce pas les mesures d’urgence annoncées il y a dix jours. Sur la rénovation énergétique des logements, aucune annonce et surtout pas de plan Marshall pourtant indispensable.


26.11.2018

Loi Mobilité : pourquoi est-il indispensable d'inscrire dans la loi la fin de la vente des voitures diesel et essence en 2030 ?


Réduire drastiquement l’impact environnemental de nos déplacements est devenu un des pre- miers défis à relever pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Alors que le secteur des transports, dominé par le routier et les carburants fossiles, émet 30 % des émissions de GES de la France (138MtCO2 en 2017), d’ici 2050 il faudra pouvoir comptabiliser 0 émission nette pour limiter le réchauffement à 1,5°C.