Retrouvez tous les communiqués et dossiers de presse de la Fondation pour la Nature et l'Homme

CONTACT PRESSE


FILTRER PAR :

15.03.2019

Pendant que les citoyens marchent, les lobbys des pesticides avancent et le gouvernement recule…


Atrazine, chlorate de sodium… Ces pesticides très dangereux interdits en Europe pourront continuer à être produits en France et vendus à l’étranger

 Au lendemain du dépôt du recours de l’Affaire du siècle, et alors que les mobilisations citoyennes se tiennent partout en France et dans le monde pour alerter sur l’urgence d’agir en faveur du climat et la biodiversité, le gouvernement français et sa majorité opèrent un recul inacceptable en matière de pesticides. En effet, ce vendredi 15 mars, l’Assemblée nationale revient sur une avancée majeure de la loi agriculture et alimentation (EGalim), obtenue par la Fondation Nicolas Hulot : l’interdiction de la production, de la circulation et du stockage de pesticides interdits en Europe. 


13.03.2019

L'affaire du siècle : Lancement de la procédure juridique devant le tribunal administratif de Paris


Fortes du soutien record de plus de 2 millions de personnes, et résolument déterminées à mettre l’Etat face à ses responsabilités, Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France, réunies autour de « L’Affaire du siècle » ouvrent un nouveau volet de leur action. Jeudi 14 mars, elles adressent au Tribunal administratif de Paris une requête sommaire (1) contre l’Etat pour inaction climatique. L’affaire, débutée le 17 décembre 2018 avec une demande préalable au Premier ministre et à 11 membres du gouvernement, est désormais entre les mains de la justice. 


12.03.2019

Réaction de la FNH et de Greenpeace France à la réunion de travail organisée à Bercy sur la filière diesel


Quel mauvais signal que de réhabiliter le diesel en cette semaine dédiée au climat ! 10 jours après le dernier pic de pollution, Greenpeace France et la Fondation Nicolas Hulot déplorent que le gouvernement ne tire aucune leçon des faits. 

Malgré un contentieux européen sur la pollution de l’air, malgré des chiffres dramatiques (48 000 morts prématurés chaque année), malgré des pics de pollution qui se multiplient, le gouvernement se range aux arguments des constructeurs dans une vision dramatiquement court-termiste. 

Non seulement, le diesel propre n’existe pas, mais en plus passer le diesel en vignette Crit’air 1 ne sauvera pas les emplois sur le long terme.

Pour Sarah Fayolle, chargée de campagne transports pour Greenpeace France : “Pour le climat comme pour notre santé, nous avons besoin aujourd’hui de mesures structurelles pour sortir des véhicules qui carburent aux énergies fossiles. Plutôt que de préparer l’industrie à faire sa transition vers les véhicules à très faibles émissions, le gouvernement s’enlise dans les mobilités et les énergies du passé en privilégiant une nouvelle fois les intérêts court-termistes des constructeurs automobiles.

Pour Marie Chéron, responsable Mobilité à la FNH : "Cette décision retardera un peu plus encore la conversion du secteur vers les technologies à très faibles émissions, pourvoyeuses d’activité et d’emplois, telles que l’électrique, le biogaz, l’hydrogène. En réduisant la demande de pétrole grâce à des voitures plus efficaces et électriques, la Fondation européenne pour le climat estimait en 2015 que l’emploi augmentera de 500 000 à 850 000 en Europe d’ici 2030. Pour la France, cela représenterait de 66 000 à 71 000 emplois nets”.


07.03.2019

Grand débat national : Représentées les 11 et 13 mars aux 4 conférences rassemblant à Paris les « corps intermédiaires », la Fondation Nicolas Hulot y défendra le pacte écologique et social


Lundi 11 et mercredi 13 mars, quatre conférences du grand débat national rassembleront à Paris le secteur associatif, les partenaires sociaux et les élus locaux. La première occasion pour les 19 organisations rassemblées autour du Pacte écologique et social, lancé mardi 5 mars, de faire front commun. Chaque organisation ayant la possibilité de valoriser deux mesures par conférence, elles se sont organisées pour pousser un maximum de leurs 66 propositions. Présente aux quatre conférences, la FNH défendra 8 mesures et soutiendra celles de ses partenaires du Pacte écologique et social.