Retrouvez tous les communiqués et dossiers de presse de la Fondation pour la Nature et l'Homme

CONTACT PRESSE


FILTRER PAR :

11.12.2018

Vote du JEFTA au Parlement européen le 12 décembre : un clou de plus dans le cercueil de l’Accord de Paris


En pleine COP24, et alors que les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse, le parlement européen s’apprête, dans l’indifférence générale, à ratifier l’accord de commerce avec le Japon, dit JEFTA ou JEEPA. Moins connu que le CETA, et négocié dans la plus grande opacité, le JEFTA est en passe de devenir le plus important accord de commerce jamais signé par l’UE. Pourtant, comme le CETA, il menace les droits sociaux, l’agriculture, l’alimentation, l’environnement, le climat, et même nos principes démocratiques. C’est pourquoi, l’Institut Veblen, la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) et foodwatch France appellent les eurodéputés à ne pas ratifier cet accord en l’état.


10.12.2018

PROPOSITIONS DE LA FNH POUR CONSTRUIRE UN NOUVEAU CONTRAT POLITIQUE AUTOUR DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE


Pour que la concertation soit efficace et réellement porteuse de solution, il nous apparaît nécessaire que de nouvelles mesures d’urgence, sociales et écologiques soient annoncées afin d’apaiser le pays et permettre un débat constructif. En effet, les mesures déjà promises par le Premier Ministre semblent ne pas suffire pour rétablir la sérénité. Plusieurs pistes ont été évoquées - ISF vert, hausse du SMIC, doublement du chèque énergie, taxation du kérosène...- : c’est au gouvernement de choisir celles qui pourraient calmer la tension sociale et produire les conditions d’un débat apaisé. L’abandon de la hausse de la taxe carbone n’est acceptable que s’il permet de redéfinir les priorités budgétaires nécessaires à la transition écologique et solidaire. Quand ces mesures auront été décidées et annoncées, que le calme sera revenu, la concertation annoncée par le Premier Ministre pourra et devra avoir lieu. Elle ne peut être utile que si plusieurs préalables sont pris en compte...


10.12.2018

La grande concertation annoncée par le gouvernement peut-elle réussir ? La FNH y pose deux conditions indispensables


 A quelques heures de l’intervention du président de la République, la FNH appelle Emmanuel Macron à clarifier le cadre de la concertation annoncée le 27 novembre dernier. Alors que l’abandon de la taxe carbone est un lourd tribut payé pour ouvrir une concertation nationale, le moins que l’on puisse attendre c’est une oxygénation de notre démocratie et l’élaboration d’un projet commun de transition écologique et solidaire. Pour que cette concertation soit utile et permette aux mouvements sociaux actuels, celui des gilets jaunes mais aussi celui des marches pour le climat, de trouver un débouché constructif, la FNH a identifié deux conditions  :


06.12.2018

Transition agricole et alimentaire Le chantage de la FNSEA met en péril la démocratie : Emmanuel Macron ne doit pas céder


Alors que la situation se tend encore, la FNSEA menace le gouvernement de manifestations d’agriculteurs, s’il ne revient pas sur un certain nombre d’avancées, pourtant actées dans la loi alimentation. Nos associations condamnent très fermement ces déclarations qui s'assimilent à du chantage. Nous appelons Emmanuel Macron et le gouvernement à ne pas céder et à maintenir des acquis issus de débats collectifs et d’une loi et répondant aux enjeux environnementaux. Il en va de la crédibilité de notre système politique. Oui, il faut continuer à se battre pour améliorer la situation des agriculteurs, la protection de notre environnement et de notre santé, mais c’est dans un cadre démocratique que cela se fera.