Penser la transition

Abandon de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes : une décision de bon sens

Publié le 17 janvier 2018
La FNH se réjouit de la décision du gouvernement et appelle à une solution pacifique et constructive concernant la ZAD. En abandonnant définitivement le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, la préservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique prennent l’avantage sur les projets du passé. Gageons que cette issue, après 50 ans de tergiversations, nous amène à tourner la page de l’ère des grands projets inutiles. Chaque mesure publique, chaque décision d’investissement doivent désormais être cohérentes avec la préservation des grands équilibres planétaires. Concernant la ZAD, l’abandon du projet à Notre-Dame-des-Landes rend maintenant possible la fin du conflit local. La FNH appelle à une sortie de crise pacifique et constructive autour d’un projet alternatif et innovant, favorable à la ruralité et à la protection des écosystèmes.

Pour la ZAD, un retour à l’état de droit sans recours à la violence est indispensable

Il est désormais possible d’imaginer ensemble un avenir à ce territoire, qui intègre les besoins des citadins comme des habitants des zones rurales, qui donne à toutes et tous un horizon intégrant une soutenabilité économique, sociale et environnementale.

Il est fondamental que la transition se fasse sans violence, en se donnant le temps de le faire dans les meilleures conditions avec l’ensemble des parties-prenantes. La FNH demande au gouvernement de préciser les modalités de mise en oeuvre.

Abandon NDDL: une décision de bon sens

Considérer les enjeux de long terme dans les décisions publiques

Le Premier Ministre a présenté  les 3 grands axes pour l’aménagement et la mobilité dans le Grand Ouest. Dans ce cadre, la FNH salue l’équilibre de la proposition qui redonne une place au réseau ferré et à l’intermodalité. Toutefois, la FNH rappelle que l’augmentation du trafic aérien est incompatible avec le respect des engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris. 

A l’occasion du débat public sur le projet de réhabilitation de l’aéroport de Nantes Atlantique, et sur l’agrandissement de l’aéroport de Rennes Saint-Jacques, la FNH recommande donc d’évaluer l’évolution des besoins réels de mobilité couverts par le trafic aérien et les solutions pour le réduire. 

L’histoire de Notre-Dame-des-Landes devra servir de leçon et amener les décideurs politiques, au niveau national comme au niveau territorial, à considérer, dans tout projet, les enjeux de long terme en intégrant la préservation de l’équilibre de nos écosystèmes et l’évolution des besoins réels de déplacements. 


Dans les mêmes thématiques

ClimatAménagement du territoireDémocratie