Penser la transition

Création de l’Alliance Solaire Internationale : une preuve supplémentaire que la transition est en marche ?

Publié le 03 février 2016
55 ans après la création de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), 121 pays se sont réunis dans l’Alliance Solaire Internationale (ASI). Annoncée pendant la COP21 et inaugurée lors de la visite de François Hollande en Inde le 25 janvier 2016, l’ASI aura pour but d’installer d’ici 2030 1000 GW (dont au moins 100 en Inde) et d’investir 1000 milliards de dollars dans ce secteur.

Cette organisation, basée en Inde, a été créée à l’initiative du premier ministre indien Narendra Modi. Elle regroupe en majorité les pays situés entre les tropiques de Cancer et du Capricorne. Le Royaume-Uni, la France ou encore le Japon et les Etats-Unis en sont également membres.

L’objectif de cette alliance est de créer une plateforme regroupant les Etats « riches en soleil » qui pourront coopérer pour réduire les coûts d’installation, développer des financements innovants ou accélérer la recherche et le développement. Cette nouvelle organisation travaillera en lien avec les organisations internationales telles que l’Agence Internationale de l’énergie renouvelable (AIER), l’Agence Internationale de l’énergie (AIE), des entreprises et des investisseurs.

L’objectif, pris par la communauté internationale, de limiter la hausse des températures à 1,5°C lors de la COP21 implique nécessairement d’atteindre un mix énergétique mondial composé à 100% d’énergies renouvelables en 2050. Ainsi, la création de l’ASI et la reconnaissance de l’énergie solaire comme étant une richesse est aujourd’hui symbolique. Espérons que cette nouvelle organisation devienne un véritable accélérateur de la transition énergétique !

 

Alliance Solaire Internationale