Penser la transition

Déconfinement : Les 15 mesures écologiques et sociales indispensables pour le Pacte du pouvoir de vivre

Publié le 02 mai 2020
Le 28 avril dernier, Edouard Philippe annonçait les conditions de mise en oeuvre du déconfinement. Pour le Pacte du pouvoir de vivre, le plan d’action du Gouvernement a manqué de mesures essentielles pour les semaines à venir, et tout aussi urgentes pour des millions de personnes en France. Les 55 organisations se sont donc mobilisées pour proposer, dans un courrier destinée au Gouvernement, 15 mesures écologiques et sociales à mettre en place de manière urgente à la fin du confinement, pour donner le pouvoir de vivre à toutes et à tous.

Pour réussir le “Jour d’après”, il faut aussi réussir le déconfinement

Comme l’a annoncé le Premier ministre lors de son allocution, le déconfinement ne sera pas synonyme de retour à la normale : le virus ne va pas disparaître le 11 mai et le choc économique sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale va perdurer.

Pour le Pacte du pouvoir de vivre, plus que jamais, notre protection sociale, la solidarité  et l’impératif de transition écologique devront être au rendez-vous et aucune mesure ne devra venir les affaiblir. Car les menaces sur le quotidien de nos concitoyens se multiplient : non recours aux soins, la difficulté pour certaines familles de se nourrir, la difficulté à payer son loyer ou à rembourser des prêts... 

“Les 55 organisations du Pacte du pouvoir de vivre seront au rendez-vous de ce que le président de la République a nommé le « Jour d’après ». Mais, avant cela, il faudra réussir le déconfinement dont l’une des conditions essentielles repose sur l’implication et l’adhésion des citoyens. ” Courrier au Premier ministre du 30 avril 2020

Le temps de déconfinement ne doit pas non plus être un retour à « l’avant Covid-19 », rappellent les organisations, car ce que la crise sanitaire et sa gestion disent de notre modèle de société appelle une profonde transformation sociale, écologique, économique et démocratique.

Les 15 mesures urgentes pour repenser collectivement la société

Ces propositions sont la première étape d’un vaste chantier qui nécessite la mobilisation immédiate de tous, et pour lequel le Pacte du pouvoir de vivre fera une série de propositions structurelles dans la perspective d’un nécessaire dialogue entre le gouvernement et l’ensemble des acteurs de la société. 

  1. Verser une aide exceptionnelle de solidarité de 250€ par mois et par personne aux ménages les plus en difficulté
  2. Créer un fonds national pour aider les locataires fragilisés par la crise à payer leurs loyers et leurs charges
  3. Mettre en oeuvre le droit au logement pour qu’aucune personne sans domicile mise à l’abri pendant la période de confinement ne soit remise à la rue sans solution
  4. Revaloriser le montant du RSA et l’élargir aux jeunes de 18 à 25 ans
  5. Rendre obligatoire les protocoles d’accord de reprise du travail post-confinement dans les entreprises et administrations
  6. Renoncer à la réforme de l’assurance-chômage
  7. Prolonger les dispositifs d’exception pour l’accès aux soins
  8. Mettre en place des conditions d’accueil et d’intégration dignes pour les migrants et réfugiés
  9. Imposer une conditionnalité écologique et sociale à l’octroi d’aides publiques aux grandes entreprises
  10. Verser une prime pour les salarié.e.s des secteurs social, médico-social et sanitaire en première ligne et la mise en place dès à présent d’une Conférence nationale de l’investissement social
  11. Mettre en place un plan d’urgence pour développer l’utilisation du vélo lors du déconfinement et à plus long terme
  12. Mettre en place un fonds de soutien d’urgence dédié aux associations
  13. Accompagner les élèves et les étudiants en décrochage ou en difficulté scolaire
  14. Ne pas faire entrer dans le droit commun les décisions prises pendant l’état d’urgence sanitaire et revenir sur les décisions prises qui ont abaissé les règles environnementales
  15. Tenir avant l'été une Conférence de la transformation écologique et sociale

Le Pacte du pouvoir de vivre propose l'organisation d’une conférence de transformation sociale et écologique avant l’été pour construire le “Jour d’après”

“Rarement nous avons eu tant besoin de construire un horizon commun. La situation est exceptionnelle parce qu’elle est à la croisée de tous les risques”, expliquent les organisations du Pacte dans leur courrier au Premier ministre. Elles soutiennent que face à cette situation exceptionnelle, un processus politique et démocratique exemplaire doit se mettre en place pour préparer l’après. Les 55 organisations demandent donc la mise en place d’une conférence de transformation écologique et sociale qui devra aboutir avant l’été.

Nous appelons à la tenue d'une conférence de la transformation écologique et sociale, dans un format court, avec des objectifs clairs pour donner un horizon commun à cette ère post-confinement. Amandine Lebreton, directrice du pôle plaidoyer à la FNH. Conférence de presse, 30 avril 2020.

Cette conférence fera appel à la société civile organisée, des associations aux collectivités territoriales en passant par les organisations syndicales et les organisations patronales, pour proposer un chemin à la France. Elle devra s’inspirer des réussites et des limites des Grenelles de l’Environnement et s’appuyer sur l’expertise du Haut Conseil pour le Climat pour offrir des modalités à même de concilier deux exigences : celle d’un réel exercice de renouvellement du contrat social, et celle du respect des objectifs climatiques et environnementaux non négociables.

Lire le dossier de presse du Pacte du pouvoir de vive (pdf )