Penser la transition

En avant la COP : priorité aux financements climat

Publié le 09 septembre 2015

Au cours de son discours, le Président de la République a clairement fait du financement une condition sine qua non pour un accord à Paris rappelant qu'il faudra mobiliser 100 milliards à partir de 2020 et chaque année ensuite. La Fondation Nicolas Hulot souligne notamment la volonté du Président de porter deux sujets essentiels : 

- la nécessité d'une Taxe sur les Transactions Financières (TTF) européenne ambitieuse et affectée notamment au climat. Pour la FNH, la France peut, dès les jours prochains et l'ECOFIN de vendredi et samedi, obtenir un accord ambitieux dans le groupe des 11 pays, si elle pèse de tout son poids pour y parvenir. 

- Par ailleurs, François Hollande a souligné le souhait que la France porte, dès l'Assemblée Générale des Nations Unies le 27 septembre, une initiative sur un corridor international sur le prix du carbone. Pour la Fondation Nicolas Hulot, la France pourrait constituer sans attendre un premier groupe de pays volontaires pour avancer sur ce sujet et lancer une dynamique.

Enfin, pour la Fondation Nicolas Hulot, la France doit maintenant annoncer 2 milliards additionnels pour financer en priorité l'adaptation. Ce qui serait une juste contribution aux 100 Milliards.