Penser la transition

Le combat pour des cantines bio continue en 2019

Publié le 09 janvier 2019
A la rentrée des classes 2018, la Fondation pour la Nature et l’Homme lançait sa campagne #LetsBio! Soutenue par de nombreuses associations et élus de terrain, elle visait à ce que les pouvoirs publics s’emparent d’une proposition claire et chiffrée pour améliorer concrètement l’alimentation de nos enfants dans les cantines : le Bonus Cantine Bio et Locale. Plus de 24 000 citoyens et personnalités politiques et médiatiques ont soutenu notre proposition, ce qui a permis d’aboutir à de nombreux débats au parlement à l’occasion du projet de loi de finances. En 2019, la FNH est déterminée à ce que cette proposition puisse être inscrite dans la loi pour une entrée en vigueur en 2020.

Grâce à la mobilisation de plus de 24000 personnes, au travail de plaidoyer et d’argumentaire porté depuis des mois, et fort de notre expérience pour promouvoir la restauration collective dans les territoires, nous avons pu faire entendre aux décideurs politiques notre proposition, concrète et chiffrée, de Bonus Cantine Bio et Locale ; Il s’agit d’une contribution temporaire de l’État, de 20 euros par an et par convive, aux besoins d’investissement de la restauration collective pour introduire plus de produits bio et locaux dans les cantines. Grâce aux soutiens des professionnels de terrain, des élus locaux et des personnalités de tous bords, de nombreux députés et sénateurs se sont emparés du sujet pour déposer plus de 12 amendements, à l’Assemblée nationale et au Sénat, reprenant cette idée de Bonus. Cette mobilisation a permis d'introduire ce sujet majeur au sein des discussions parlementaires, et donc de mettre cette question de l’accompagnement financier des acteurs de terrain au cœur du débat public. Une belle avancée et une étape nécessaire pour espérer atteindre les objectifs de la loi Agriculture et Alimentation, visant à 50% de produits durables dont 20% de bio dans la restauration collective d’ici 2022.

Malheureusement, le gouvernement n’a pas voulu entendre cet appel. Le Parlement a voté définitivement le projet de loi de finances 2019 le 18 décembre dernier, sans introduire de moyens supplémentaires pour les cantines.

Nous ne nous arrêterons pas là ! Nous avons pu faire du Bonus Cantine Bio et Locale un réel sujet de débat, et allons continuer à nous battre pour faire respecter les objectifs de 50% de produits de qualité dont 20% de produits bio dans les cantines d’ici 2022. C’est pourquoi il est important de continuer à mobiliser autour de nous et, pour la FNH, de continuer à convaincre les décideurs qu’il s’agit de la clé pour atteindre les objectifs et donner une meilleure assiette au plus grand nombre !

Le Bonus est complémentaire des initiatives territoriales qui existent et de l’engagement de certaines collectivités qui sont exemplaires sur la question. Rappelons que seuls 2,9% des produits servis en restauration collective sont issus de l’agriculture biologique. L’État a sa part de responsabilité dans l’accélération et surtout la généralisation de la mise en œuvre des objectifs de la loi. Nous rappellerons cette année que nous sommes toutes et tous acteurs du changement pour assurer l’égalité face à la transition agricole et alimentaire !

 


Dans les mêmes thématiques

Agriculture et pêche