Penser la transition

Le lundi : c’est ni viande, ni poisson !

Publié le 11 janvier 2019
Lancée lundi 7 janvier 2019, l’initiative Lundi vert invite chacun à supprimer viandes et poissons des repas du premier jour de la semaine. Proposée par des chercheurs de la Maison des sciences de l’Homme Alpes et de l’INRA, le lundi vert est soutenu par 500 personnalités et organisations, dont la FNH. Pourquoi est-ce utile ? Par quoi remplacer les aliments carnés et les produits de la pêche ? C’est parti…

Diminuer sa consommation de viande et de poisson, c’est bon pour la planète et les animaux

La production de viande est l’une des activités humaines ayant les conséquences les plus graves sur l’environnement. En effet, l’élevage intensif contribue à 14,5% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial et a un impact sur l’eau vingt fois supérieur que la culture des céréales. L’élevage intensif a également un impact sur le déboisement de la forêt d’Amérique du Sud et joue un rôle certain en matière de maltraitance animale. En France, 99% des lapins, 95% des cochons, 90% des veaux et 82% des poulets sont élevés de manière intensive, confinés dans des cages ou bâtiments fermés, afin de les engraisser et les maintenir en vie jusqu’à un abattage précoce. 

Pas mieux pour le poisson. Une importante consommation appelant une pêche industrielle et intensive, ce sont désormais les ressources halieutiques qui sont menacés d’épuisement, les écosystèmes marins de destruction et même l’emploi des pêcheurs et la sécurité alimentaire mondiale…

Le saviez-vous ?
Manger végétarien permet de lutter contre la faim dans le monde. Selon la FAO, produire une calorie de viande nécessite 4 à 11 calories végétales. Alors s’alimenter avec des végétaux plutôt que d’alimenter les animaux avec permettrait de dégager 2 à 20 fois plus de protéines par hectare cultivé.

Diminuer sa consommation de viande, c’est bon pour la santé et le plaisir 

Nous n’avons pas besoin manger autant de protéines. De fait, nous en consommons même globalement trop au quotidien : 90 grammes par jour par personne contre 52 grammes nécessaires. L’Organisation Mondiale de la Santé a par ailleurs établi que la viande rouge transformée était une cause certaine de cancer et que la viande rouge non transformée en était une cause probable. 

Ainsi, consommer près de 100 g de viande chaque jour et par personne augmente de 30% la probabilité de développer un cancer, par rapport à ceux qui se limitent à 40 g par jour en moyenne. 

Comment faire partie de l’initiative Lundi Vert ?

- En remplaçant la viande ou le poisson par de délicieuses associations de légumineuses et céréales tous les lundis midi et soir! 

- En innovant et échangeant vos recettes végétarienne et/ou véganes lors de vos déjeuners et diners du lundi (quelques idées de recettes et d’astuces avec AVF, Greenpeace et le RAC )

- En participant au programme scientifique «Lundi Vert» sur le changement alimentaire coordonné à Grenoble et mené par une équipe de chercheurs du CNRS, de l’INRA et de plusieurs universités françaises 

Qu’est-ce qu’une assiette saine ?

Assiette saine

Quelques liens utiles à partager sans modération

Découvrez des recettes et astuces : https://www.vegetarisme.fr/wp-content/uploads/2012/06/guide-vegetarien-d...

Le petit Guide de l’Alimentation Végétale : https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/2018/10/PlantAtlas_Refonte_Poster..., le RAC https://reseauactionclimat.org/wp-content/uploads/2017/04/Un-coup-de-fou...)

 


Dans les mêmes thématiques

Agriculture et pêche