Penser la transition

L’engagement d’Arielle Dombasle contre le plastique dans les océans

Publié le 18 juin 2020
A l’occasion du lancement de son nouvel album, Empire, le 19 juin 2020, la chanteuse Arielle Dombasle lance #PickUpThePlastic, une opération de sensibilisation contre la pollution plastique des océans.

13 millions de tonnes déversées dans les océans chaque année, déjà 150 millions de tonnes entre deux eaux, un continent flottant entier de déchets, rebuts et détritus qui détruisent les océans, étouffent la faune et la flore et dont nous, êtres humains, sommes entièrement responsables : telle est l’ampleur du désastre écologique que représente le plastique.

Les chiffres parlent d’eux même, 60 à 90% de ces déchets plastiques proviennent de notre vie quotidienne : bouteilles, bouchons, emballages de toute sorte, sacs plastiques, ... et depuis peu masques de protection respiratoire. Il faut 450 ans en moyenne pour dégrader ces plastiques que nous ne mettons que quelques secondes à jeter. Cela signifie que nous aurons accumulé 5 850 millions de tonnes de plastique dans les océans avant que les premiers morceaux rejetés soient intégralement dégradés. Constat tout aussi, si ce n’est plus, alarmant, le plastique se fragmente en microplastique au cours du processus de dégradation, se dispersant facilement et étant ingéré par les organismes marins avant de finir… dans notre assiette ! Un être humain ingère ainsi en moyenne 5 grammes de plastique par semaine, soit l’équivalent d’une carte de crédit.

Indignée par ce constat et fervente défenseuse des océans, Arielle Dombasle s’est rapprochée de la Fondation Nicolas Hulot afin de formaliser son engagement et d’aller plus loin dans sa lutte pour la préservation du poumon bleu de la planète. Un engagement naturel pour celle que l’on surnommait enfant « Ariel la petite sirène » qui a constaté́ avec effroi l’augmentation de la pollution plastique autour du monde.

Sa question était simple, comment chacun peut-il agir afin de lutter à son échelle contre cette catastrophe ? Nous pouvons tous agir concrètement contre la pollution plastique avec deux principes simples : ramasser et limiter. 

Arielle Dombasle et son engagement contre le plastique

Comment limiter la pollution plastique?

La première action pour limiter le plastique : limiter son usage

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ! Pour ce faire, nous pouvons tous diminuer la pollution plastique en changeant de comportement. 

Comment ?

  • En privilégiant le vrac, 
  • En limitant les produits aux emballages superflus, 
  • En choisissant des produits en matériaux recyclés ou renouvelables, 
  • En triant ses déchets 
  • En bannissant les produits à usage unique

Tous ces gestes ont un impact positif pour réduire cette propagation dévastatrice du plastique. 

Deuxième action pour limiter la pollution plastique: participer à des actions de ramassages des déchets dans la nature

En plus d’agir au quotidien pour réduire ses déchets, il est possible de ramasser soi-même les déchets lorsque nous les voyons dans la nature et de participer à des actions collectives. Pour nettoyer les cours d’eau et les plages, des associations organisent toute l’année de grandes opérations de ramassage de déchets.

Pour trouver facilement ces initiatives, il suffit de se rendre sur la plate-forme jagispourlanature.org qui fait le lien entre les citoyens engagés et les besoins des associations  bouton « trouver une action de ramassage »

Muni de sacs poubelle, de gants et d’une fiche terrain recensant les principaux déchets à collecter, chaque participant ramasse à son rythme. Les déchets sont variés : plastique, papiers, métaux, verre, mégots de cigarette, canettes… Après la collecte, un tri sélectif est effectué avant de mettre définitivement les déchets à leur bonne place afin de les recycler et de les revaloriser, limitant ainsi à la fois la pollution et le besoin de produire davantage. L’activité permet d’évaluer instantanément les efforts collectifs de manière quantifiable. Très motivante et gratifiante, elle permet de se sentir utile en constatant directement les bénéfices du travail réalisé en groupe.

Avec Arielle Dombasle et la Fondation Nicolas Hulot, participez à l’action #PickUpThePlastic

L’opération #PickUpThePlastic que propose Arielle Dombasle est simple. Il vous suffit de ramasser les déchets que vous rencontrez lors de vos sorties, seul ou dans le cadre d’une action de ramassage organisée par une des associations de la plateforme J’agis pour la Nature ou par vous-même, et de le poster sur vos réseaux sociaux en mentionnant @FondationNH @TheFreaksParty et @ArielleDombasle accompagné de #PickUpThePlastic

« Un acte qui peut paraître être une goutte d’eau mais l’océan n’est-il pas constitué de gouttes d’eau ? », comme le dit si bien Arielle Dombasle. Le Temps est venu de revoir nos façons de consommer et de nettoyer la nature alors #PickUpThePlastic et sauvons les océans.

Vous pouvez retrouver le clip d’Arielle Dombasle « Le Chant des Sirènes (We Bleed for the Ocean) », composé par Nicolas Ker, en hommage aux océans et en message d’alerte contre la pollution plastique qui les envahit sur Youtube

Ce chant dédié à la sauvegarde des océans est également inclus dans le dernier album d’Arielle Dombasle en duo avec Nicolas Ker, Empire, disponible depuis le 19 juin 2020. Et pour aller plus loin dans son engagement, la chanteuse reversera 1 euro à la Fondation Nicolas Hulot pour chaque album vendu afin de la soutenir dans ses actions en faveur de l’écologie.