L'équipe de la Fondation partage ses bons plans

Publié le 27 mars 2020
Pendant cette période de confinement, faisons plus ample connaissance... La Fondation, c’est une équipe d’une petite trentaine de personnes. Spécialistes des questions d’agriculture, d’énergie, de transport, du financement de la transition écologique, mais aussi personnels administratifs, chargés de missions, experts du web ou de la communication, etc., ils et elles ont décidé de partager avec vous leurs idées créatives, leurs bons plans, leurs occupations, leurs coups de coeur podcasts et vidéos. Nicolas Hulot et Alain Grandjean, nos présidents, vous donnent aussi quelques conseils lecture. Toutes ces idées sont des pistes qui ne nécessitent pas de commander des objets physiques pour ne pas encourager les livraisons, qui peuvent potentiellement mettre en danger des personnes vis-à-vis de la propagation du Covid-19.

Cuisiner seul·e ou en famille 

Caroline nous invite à “cuisiner sans se lasser”. Et ça n’est pas parce qu’elle est notre responsable agriculture et alimentation ! “Achetez des produits frais et de saison et ouvrez vos livres de cuisine poussiéreux. Cuisinez aussi à plusieurs si vous n’êtes pas confiné·e seul·e et faites des tours de cuisine entre chaque membre de la famille, même les enfants”, souligne-t-elle. Caroline suggère aussi de faire son propre pain. “Et si on n’a pas de levain, nécessaire à la fabrication du pain, on s'essaie au gözleme, qui est un pain turc.” Toujours en cuisine, Nathanaelle, responsable digital de la Fondation, conseille d’ailleurs des recettes faciles à faire chez soi, partagée par des chefs pendant le confinement.

Se mettre aux loisirs créatifs

Lancez-vous dans la couture ! Il est possible de s’initier grâce à divers tutos en ligne mais, pour les plus aguerris, vous pouvez vous mettre à la fabrication de masques afin de prévenir la transmission du covid-19. Face à la pénurie de masques, des collectes de masque faits maison s'organisent un peu partout pour aider les personnels soignants à se protéger comme ils peuvent. Un masque en tissu ne sera bien sûr pas aussi fiable qu'un masque homologué, mais il s’agit d’une solution de moindre mal dans la situation critique que nous rencontrons.

D’autres loisirs créatifs sont plus légers, et à faire en famille. Marianne, la comptable de la FNH, propose par exemple de fabriquer d’ores et déjà des cartes pour les prochains anniversaires, pour la fête des mères, ou pourquoi pas même s’avancer pour Noël ! En allant encore plus loin, Marianne suggère de “demander aux enfants de créer un menu pour le dîner, et de les faire jouer comme si vous étiez au restaurant. Mettre une jolie nappe, dresser une belle table, jouer au serveur ou à la serveuse…” Et en plus, bien manger !

Se dépenser dans quelques mètres carré

Les idées fleurissent sur Internet, et Nathanaelle recommande notamment les chaînes YouTube de Justine Gallice ou de Lucile Woodward pour bien se défouler. Vous pouvez aussi partager ce moment avec vos enfants grâce à des vidéos spécifiques qui vous amuseront autant qu’elle vous feront vous dépenser. “Et pourquoi ne pas se mettre à la danse ?”, demande Nathanaelle. Vous pouvez par exemple “apprendre une chorégraphie avec Fauve Hautot. Elle poste sur son Instagram toutes les étapes pour faire de vous un danseur ou une danseuse.”

Plus calme, Marianne propose de “prendre chaque jour du temps pour faires des exercices de relaxation, de respiration, du yoga, de la médiation…” Et si on profitait de ce temps pour se recentrer ?

Découvrir de nouvelles ressources en ligne

“Prendre du temps pour soi, en développant ses compétences ou en prenant de bonnes habitudes”, évoque Marianne. “On trouve beaucoup de ressources sur internet de MOOC et formations gratuites, c'est le moment de pratiquer son anglais, de suivre des tutos pour améliorer ses compétences sur un logiciel, etc.”. A ce sujet, Maël, chargé de communication, recommande le MOOC Zéro Déchet, proposé par Zero Waste France et Colibris. Le parcours est terminé mais toutes ses ressources sont encore accessible, et permet d’appréhender la thématique de la réduction des déchets à la source dans toute sa transversalité. Par ailleurs, La Maison du Zéro Déchet continue à proposer ses ateliers et conférences, mais au format dématérialisé, donc accessibles à toutes et tous.

Livres ouverts devant une fenêtre donnant sur des arbres et un coucher ou lever de soleil

Lire

Un regroupement d'éditeurs indépendants inquiet pour ses lecteurs confinés lance une Opération Bol d'air avec un livre numérique offert chaque jour “pour ne pas devenir complètement chèvre !”, indique Marianne.

Caroline, volontaire en service civique, recommande, elle, spécifiquement l’ebook Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message, “fiction qui fait réfléchir notamment sur la place des animaux dans notre société et sur la relation ambigüe qu'on entretient avec (qu’il s’agisse de ceux destinés à l’abattoir ou de ceux que l’on appelle de compagnie)”.

Abondance et liberté, dont la version numérique est disponible, est la première recommandation lecture de Maël. Ce livre de Pierre Charbonnier, philosophe, “montre comment la notion que l’on se fait du progrès social s’est bâtie sur l’exploitation intensive des ressources naturelles. En voulant aujourd’hui remettre en cause ces modèles destructeurs pour l’environnement et le vivant, cela suppose de s’interroger sur le concept même de liberté qui est intimement liée à la question sociale”. Le deuxième conseil lecture de Maël est Ecotopia, mis en ce moment à disposition gratuitement par Rue de l’échiquier. Ce roman de fiction d’Ernest Callenbach, paru en 1975, “est effroyablement visionnaire”, en imaginant la vie dans une société radicalement écologiste et progressiste.

Les conseils lecture de nos présidents
Nicolas Hulot, président d’honneur, recommande :
- L’humanité en péril - Virons de bord, toutes !, de Fred Vargas
- La prochaine peste - Une histoire globale des maladies infectieuses, de Serge Morand
- Plan B pour la planète - Le New Deal vert, de Naomi Klein

Alain Grandjean, président, recommande :
- La fascination de l’ogre, ou comment desserrer l’étau de la finance, de Laurence Scialom
- Des marchés et des dieux, comment l’économie est devenue religion, de Stéphane Foucart
- Le Bug Humain, de Sébastien Bohler

Regarder

Géraldine, chargée de projet, préconise le visionnage du documentaire Dancing with the birds, sur Netflix : “un pur moment de bonne humeur, de détente et d'apprentissage sur les formidables capacités des oiseaux paradisiers mâles à plaire à leur femelle potentielle”. A noter : pour limiter votre empreinte carbone, privilégiez le téléchargement plutôt que le visionnage en streaming, comme le conseille le site les Gestes éclairés

Romain, stagiaire au pôle plaidoyer et prospective, recommande quant à lui “un très bon documentaire d'Arte, d'une demi-heure seulement, qui fournit une réflexion particulièrement pertinente sur la place de l'Homme au sein de l'Univers” : Une espèce à part

Ecouter

De nombreux podcasts sont disponibles gratuitement. Parmi eux, Aude, chargée de partenariats, recommande de “plonger dans les récits d'aventures de femmes et d'hommes qui ont pris le temps de parcourir à pied, à cheval, à vélo, à voile, en train divers sentiers dans le monde, d'écouter et d'observer la nature, grâce aux podcasts Les Baladeurs de la Revue Les Others”.

Romain propose lui “d’écouter ou de réécouter quelques lives musicaux d’artistes talentueux comme Asaf Avidan, Leon Bridge, Angus & Julia Stone, Adele, ou Lou Doillon”.

S'organiser pour l'après

“Et pourquoi ne pas profiter de ce moment pour mettre en place des outils d'aide à l'organisation au quotidien ?”, interroge Marianne. Par exemple, “le principe du bullet journal peut être exploré”. “Dans le même genre, c'est le moment de créer un tableau des tâches à faire à la maison avec celles qui sont quotidiennes (laver le linge, vider le lave-vaisselle, sortir les poubelles...), hebdomadaires (nettoyer le plan de travail, ranger ce qui traine dans l'appartement, changer les draps, arroser les plantes...), mensuelles (trier les papiers, détartrer la bouilloire, nettoyer l'électroménager...) trimestrielles (faire les vitres, nettoyer la hotte, trier le contenu des placards, laver le rideaux...), annuelles (nettoyer les aérations, nettoyer le four, trier les vêtements...). Et pourquoi pas mettre la famille à contribution et répartir ces tâches sur chacun selon ses capacités ?”

D’autre passe-temps

Guillaume, assistant de la direction et de la présidence, propose d’autres activités comme “lire les bandes-dessinées de sa bibliothèque, ou trier et légender les photos de famille (cela rappelle qui est sur la photo et à quelle occasion elles ont été prises).” Cela est valable avec les photos papier, mais c’est aussi l’occasion de faire du tri dans les centaines de photos de son téléphone !

Et puis, pour toutes et tous ceux qui n’auraient pas trouvé leur bonheur dans toutes ces pistes, notre chef de projet web Romain recommande un article de Dealabs, qui répertorie des dizaines d’activités dématérialisées, gratuites ou à moins de 5€. Que ce soit de la lecture, des cours, des jeux, des visites virtuelles de musée, des coloriages, ou bien d’autres activités, il y en a vraiment pour tous les goûts.