Penser la transition

Lutter efficacement contre la précarité énergétique

Publié le 01 octobre 2011
En octobre 2011, la Fondation Nicolas Hulot mettait déjà le sujet de la précarité énergétique sur la table par cette publication qui fait le tour des mesures à mettre en oeuvre pour lutter efficacement contre ce fléau.

La précarité énergétique est communément définie comme l’incapacité pour un ménage à assumer les factures d’énergie liées à son logement. Selon la définition en vigueur, entre 50 et 125 millions de personnes seraient concernées en Europe, près de quatre millions dans l'Hexagone. Le problème de la précarité énergétique commence progressivement à être traité puisque le concept a été intégré aux lois Grenelle. Cependant, le contexte énergétique (raréfaction progressive des ressources fossiles, hausses régulières des prix de l’énergie) laisse planer des inquiétudes importantes pour l’avenir énergétique des Français. Les politiques publiques en matière d’environnement, si elles sont ambitieuses, peuvent contribuer à régler efficacement le problème de la précarité énergétique en combinant politique environnementale et mesures économiques et sociales. Voici quelques mesures phares préconisées par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme.

Des mesures pour faire face à l’urgence sociale

Dans un premier temps, il est indispensable de faire face à l’urgence sociale et de mettre en œuvre des mécanismes d’aides permettant de limiter les impacts sociaux de la précarité énergétique.

  • Repérer et accompagner les ménages en situation de précarité énergétique

Cette mesure ne sera possible que par la création de nouveaux métiers et la formation des travailleurs de terrain afin de combiner les compétences techniques, légales et sociales nécessaires.

  • Améliorer le bien-être des ménages, à la fois par la mise à disposition de certains équipements, comme les lampes basse consommation, qui peuvent avoir un impact immédiat sur la facture, ou encore la création d'une aide au paiement des factures pour les familles les plus précaires

Un plan d’action ambitieux sur le long terme

Au-delà de ces mesures transitoires, il est indispensable de mettre en œuvre un programme d’actions ambitieux, tant du point de vue de la politique du logement que de la politique environnementale, pour lutter contre la précarité énergétique.

Accompagner une rénovation énergétique lourde du parc immobilier

La Fondation Nicolas Hulot défend l’ambition d’un important chantier national de rénovation des logements. Pour cela, il est nécessaire de refondre les outils fiscaux incitatifs, comme le crédit d’impôt développement durable (CIDD) et l’éco-prêt à taux zéro (Eco- PTZ).

Revoir les normes et réglementations à la construction et à la vente des logements

La Fondation souhaite le développement d’outils de contrôle du respect de la réglementation thermique des logements ainsi que la création d'un dispositif spécifique d’accompagnement financier à la rénovation pour les familles précaires.

Créer des instruments économiques au service de l'efficacité énergétique

En premier lieu, la Fondation propose la mise en place d’un nouveau système de tarification de l’électricité construit autour de trois principes : la mise en place d'un tarif social de l'énergie, un renchérissement des consommations de confort ainsi que des consommations dites de pointe, afin de limiter les impacts environnementaux.

Lutter efficacement contre la précarité énergétique
01.10.2011 - format ZIP - 1.24 mo