Penser la transition

Passage à 80km/h : Une baisse quasi-immédiate de 7% des émissions de gaz à effet de serre attendue en France

Publié le 21 juin 2018
A partir du 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur le réseau de routes secondaires sera abaissée à 80km/h. Si le sujet fait polémique, cette mesure répond pourtant à un triple enjeu : un enjeu de sécurité routière, près d'un tiers des accidents mortels étant dus à une vitesse excessive ; un enjeu de lutte le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et de santé publique en agissant sur la pollution atmosphérique. En ne considérant que les voitures particulières, cette nouvelle réglementation devrait entrainer la baisse quasi immédiate des émissions de l'ensemble des gaz à effet de serre d'environ 7% (12,5% pour le CO2 seul). Cette baisse pourrait atteindre jusqu'à 20% pour les particules fines type PM10 (1) et l'oxyde d'azote.

Une mesure bonne pour le climat

Conduire moins vite permet de réduire sa consommation de carburant, et donc de rejeter moins de CO2, principal gaz à effet de serre responsable du changement climatique. La réduction de vitesse fera économiser l'équivalent de 450 000 tonnes de pétrole par an. En considérant qu'une partie des usagers du réseau routier secondaire roule déjà à moins de 90km/h, c'est une mesure devrait déboucher sur environ 1 million de tonnes de CO2 en moins émis chaque année dans l'atmosphère (2). A l'horizon 2030, ce sont plus de 12 millions de tonnes de CO2 qui devrait ainsi être évitées.

Une stratégie bénéfique pour la santé de tous

On estime que chaque année en France la pollution de l'air est responsable de la mort prématurée de 48 000 personnes. La lutte contre cette pollution constitue dès lors une priorité de l'action publique. La baisse des vitesses maximales autorisées, sur les routes nationales, mais également en ville à 30 km/h, et sur autoroute à 110 plutôt qu'à 130km/h fait partie des réponses à inscrire dans une stratégie de réduction des impacts environnementaux du trafic : pollution, gaz à effet de serre, bruit...

Selon l'ADEME, la majorité des études montre que le passage de 90km/h à 80 km/h aura un effet plutôt positif sur les émissions et les concentrations de polluants. La baisse des émissions peut atteindre 20% pour les oxydes d'azote et les particules fines type PM10 (3). Le passage de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires est donc, aussi, une mesure en faveur de la santé de tous.

santé

Une mesure économique

Le passage de 90km/h à 80 km/h permettra aux automobilistes de faire jusqu'à 15% d'économies de carburants (4). Par ailleurs, le passage à 80 km/h n'entraine qu'une minute de temps de trajet supplémentaire sur une distance de 10km.

Le gouvernement table sur un bénéfice d'environ 1,1 milliard d'euro pour l'économie nationale. Ce chiffre est le résultat du rapport entre la perte de temps cumulée - 250 millions d'heures perdues soit 3,7 milliards d'euros - et la baisse de la mortalité sur les routes qui rapporterait 4,8 milliards. 

Concernant les dépenses publiques, le passage à 80 km/h est bénéfique. Le coût annuel total de la pollution de l'air extérieure en France est estimé à près de 100 milliards d'euros, dont 20 à 30 milliards liés aux dommages sanitaires causés par les particules (5). La réduction de la vitesse permettrait ainsi de réduire les dépenses publiques en manière de santé avec, par exemple, la baisse du nombre de maladies respiratoires chroniques.

Poursuivre la réduction des cylindrées

Réduire les vitesses doit inciter, à terme, les constructeurs automobiles à réduire la puissance de leurs véhicules, surdimensionnés aujourd'hui, pour faciliter la baisse des consommations de carburant à vitesse équivalente. La réduction des cylindrées doit donc être encouragée par les pouvoirs publics.


1 - Rapport de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/adm00013623_syn...
2 - Estimation Carbone4 http://www.carbone4.com/limitation-a-80-kmh-fort-benefice-climat/
3 - Rapport de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/adm00013623_syn...
4 - Source Bison-futé en partenariat avec l'ADEME : http://www.bison-fute.gouv.fr/ecoconduite,10211.html
5 - (commission d'enquête du Sénat)


Dans les mêmes thématiques

ClimatMobilité