Penser la transition

Patrimoine naturel : un héritage précieux que nous pouvons fortifier

Publié le 18 août 2016
Moins connu que le patrimoine culturel, le patrimoine naturel fait pourtant partie intégrante de notre quotidien. Sans le savoir, vous vous êtes peut être promené sur un site classé patrimoine naturel. À l’occasion du lancement des premières journées « J’agis pour mon patrimoine naturel » les 17 et 18 septembre prochain, faites connaissance avec les richesses de votre région et partez à leur découverte grâce aux nombreuses activités proposées sur jagispourlanature.org.

Le patrimoine naturel est un ensemble de sites non modifiés par l’homme. Le parc national du Mercantour, la Baie de Saint-Brieuc ou les dunes de Fort-Mahon appartiennent par exemple à notre patrimoine naturel. C’est en novembre 1972 que ce statut voit le jour pour la première fois. À cette date, l’UNESCO adopte la « Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel » et mets sur le même pied d’égalité la nature et la culture. En plus de créer un lien durable avec l’homme, la convention définit officiellement les espaces pouvant être considérés comme patrimoine naturel. Trois catégories sont mises en avant : les monuments naturels (grottes, cascades, chêne), les formations géologiques et les zones constituant l'habitat d'espèces animales et végétales menacées, et enfin les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (estuaire, marais). La « valeur universelle exceptionnelle » est systématiquement prise en compte, qu’elle soit esthétique ou scientifique, et la superficie est toujours délimitée.

Cascade en pleine nature

 

Pour recenser ces sites, un Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) a été créé en 2003 pour l’ensemble du territoire national terrestre, fluvial et marin. Géré par le Musée National d’Histoire Naturelle, l’INPN regroupe ainsi « les richesses écologiques, faunistiques, floristiques, géologiques, minéralogiques et paléontologiques » et diffuse les données de programmes nationaux comme ceux des espaces protégés ou des zones Natura 2000, ces sites naturels européens, terrestres et marins identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces (animales ou végétales) et de leurs habitats.

Participez à la protection de votre patrimoine naturel

La préservation et la gestion du patrimoine naturel concernent directement ces espaces protégés. Parmi eux, la Fédération des parcs naturels régionaux de France (PNR), le Conservatoire des Espaces Naturels ou encore l’Office National des Forêts (ONF) œuvrent quotidiennement à l’entretien de ces sites pour permettre à la biodiversité d’assurer de nombreux services écologiques : maintien de la qualité de l'atmosphère, régulation du climat, pollinisation...

Grâce à l’implication de ces structures membres du réseau « J’agis pour la nature » et la participation de citoyens engagés, des activités collectives sont organisées toute l’année. Restauration de mare, débroussaillage, ramassage de déchets se font sans aucune utilisation de machine et selon un objectif défini par les gestionnaires du site. L’aide des participants est donc essentielle pour pouvoir mettre en place ces activités !

Pour pouvoir organiser ces opérations, les organismes de protection de l’environnement ont besoin de soutien. Alors, n’hésitez pas à vous inscrire sur jagispourlanature.org pour trouver des activités dans votre région. Par votre action, vous constaterez les résultats obtenus rapidement et vous aurez la satisfaction d’avoir contribué au retour d’une biodiversité riche sur le long terme.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer