Mes déchets

Le régime des 4R :
• RÉDUIRE ses déchets et améliorer ses habitudes de consommation

• RÉPARER pour prolonger la vie de l’objet

• RÉUTILISER plutôt que de jeter à la poubelle

• RECYCLER en respectant les règles du tri

Réutiliser

Je réutilise les objets

Réfléchir avant de jeter > Vider son grenier ou sa cave n’implique pas automatiquement de remplir ses poubelles. Il existe de nombreuses associations qui récupèrent les livres, les vêtements, les jouets, les appareils ménagers et toutes sortes d’objets qui ne servent plus. Les vide-greniers, les brocantes ou encore les dépôts-ventes sont aussi de bons moyens de recycler ce dont on n’a plus l’usage.

Contacts : Associations EmmaüsRécupe, Echange ConsoglobeSecours populaire, etc.

Prolonger la vie d’un objet évite les déchets et peut faire des heureux.

Faire preuve d’imagination > En reconditionnant certains objets ou en leur attribuant une nouvelle fonction, il est facile de leur éviter la poubelle : ranger par exemple les légumes secs dans des bocaux en verre, utiliser les boîtes en métal de thé ou de biscuit pour ranger des objets, ou des produits alimentaires

Je dépose les produits toxiques dans un lieu agréé

Attention, danger > Les produits tels que solvants, essence, détergents, peintures, décapants, piles... sont dangereux pour l’environnement : en aucun cas ils ne doivent être jetés dans un lavabo, une cuvette de WC, une poubelle ou des égouts. Ils doivent impérativement être déposés dans une déchetterie.

La pollution au plomb > Depuis le 1er juillet 1998, les batteries usagées doivent obligatoirement être déposées dans un centre agréé (garage ou déchetterie) pour y être traitées ; les acides qu’elles contiennent provoquent des pollutions durables au plomb.

Récupérer l’huile >  Les huiles de vidange doivent être portées à une déchetterie où un conteneur de récupération les attend. Certains garagistes ou commerces de la distribution automobile les reprennent aussi. Il ne faut pas les mélanger à d'autres déchets pour favoriser leur recyclage.

44% des huiles collectées sont régénérées et 56% valorisées énergétiquement.

1 litre d'huile usagée jeté dans la nature peut recouvrir 1 000 m2 d'eau et empêcher l'oxygénation de la flore et de la faune pendant des années.

Trier et recycler

Je trie mes déchets

Bien trier pour bien recycler > Le tri des déchets est un acte volontaire indispensable pour l’environnement et c’est dans la cuisine qu’il commence. Chacun d’entre nous doit suivre les consignes de tri de sa commune pour ne pas perturber le recyclage.

Chaque Français produit aujourd'hui 590 kg de déchets par an, dont 200 kg déposés en déchetterie. Ce poids a plus que doublé depuis les années 60.

- Les déchets organiques : Ils sont réservés au compost.

- Les briques alimentaires : Également recyclables, elles sont utilisées par exemple, dans la fabrication de cartons, de papier cadeau ou de rouleaux de papier toilette.

1 tonne de papier fabriquée pour les briques alimentaires = 2 tonnes de bois préservés

- Le verre :

> Sont recyclables : les bouteilles, les flacons, les pots et bocaux.

> Ne sont pas recyclables : la vaisselle, le verre culinaire (composition chimique différente du verre d'emballage), les miroirs, les vitres et les ampoules électriques (LBC).

Attention ! Les LBC sont des déchets dangereux. Elles contiennent du mercure et doivent être déposées chez le distributeur ou à la déchèterie.

- Les plastiques : Souvent recyclables, leur traitement permet de les faire renaître sous différentes formes : un pull en laine polaire (environ 15 bouteilles en plastique transparent), fibre polyester pour rembourrer couettes ou anoraks, tuyaux d’assainissement, gaines pour le passage des câbles, bouteilles, barquettes... Pour optimiser le recyclage, laissez les bouchons en plastique sur les bouteilles, mais retirez l’opercule en aluminium des bouteilles de lait.

> Sont recyclables : tous les flacons et bouteilles (eau, soda, lait, soupe, huile, mayonnaise, sauce, shampooing, gel douche, liquide vaisselle, lessive, chocolat en poudre, farine, produits d'entretien...).

> Ne sont pas recyclables : les films en plastique fin, les petits pots (yaourts, crèmes...), les sacs en plastique, les barquettes.

1 tonne d'emballage en plastique recyclé = 1800 pulls en laine polaire

- Les papiers et cartons :

> Sont recyclables : les journaux, magazines et prospectus, les cartons , les enveloppes, les catalogues, les cahiers, les livres.

> Ne sont pas recyclables : le papier photo, le papier calque, les papiers plastifiés, le papier carbone, les couches-culottes, les mouchoirs, les essuie-tout, les cartons souillés, les papiers cadeaux, les papiers peints, les lingettes...

1 tonne de carton triée = 5000 boîtes de céréales fabriquées

- Les métaux

> Sont recyclables : les boîtes de conserve, les canettes en acier et barquettes en aluminium débarrassées des restes d'aliments, les bombes aérosols ainsi que les bidons, bouteilles, couvercles et boîtes métalliques.

> Ne sont pas recyclables : les boîtes et barquettes contenant des résidus alimentaires, le "papier alu", les ustensiles de cuisine...

250 canettes aluminium valorisées = 1 vélo

1 tonne d'acier = fabrication d'une voiture = économie de 2 tonnes de minerai de fer

1 tonne d'emballage alu triée = 100 vélos ou 2 tonnes de minerai d'aluminium (bauxite) économisées

Je recycle les piles

Un geste individuel > Déposer ses piles usagées chez le revendeur est indispensable, optimiser ses achats aussi :

- en optant pour des accumulateurs (piles rechargeables plusieurs centaines de fois) ;

- en préférant les appareils que l’on branche sur secteur.

Une responsabilité collective > Depuis janvier 2001, les commerçants qui vendent des piles ont l'obligation de récupérer les piles usagées. Mais seules 30 % d'entre elles sont rapportées en magasin ou en déchèterie, les autres sont conservées, finissent à la poubelle ou dans la nature, avec des conséquences néfastes pour les écosystèmes.

En 2009, près d'un milliard de piles (25 000 t) ont été mises sur le marché, mais seules 33% ont été collectées.