100 restaurants collectifs du territoire de Niort s'engagent dans Mon Restau Responsable

Publié le 20 novembre 2019
Un an après la promulgation de la loi Agriculture et Alimentation qui fixe un objectif de 50% d’alimentation de qualité, dont 20% de produits bio en restauration collective d’ici 2022, le territoire des Deux-Sèvres s’engage en masse pour une alimentation plus durable. Les 20 et 21 novembre, 100 restaurants collectifs très variés – écoles élémentaires, collèges, lycées, centre hospitalier, EHPAD, Crous ou restaurants d’entreprises – rejoignent ensemble la garantie Mon Restau Responsable, créée il y a 3 ans par la Fondation Nicolas Hulot (FNH) et le réseau Restau’Co. A l’occasion de séances d’engagement qui se succéderont pendant deux jours, les restaurants présenteront à leurs convives et parties prenantes les changements qu’ils prévoient pour améliorer la qualité des repas (bio, locaux...), le bien-être sur le lieu de restauration, les bonnes pratiques (gaspillage, économies d’eau et d’énergie, produits d’entretien…) ou encore leur participation au dynamisme social et territorial de la région. Ces deux jours se terminent par une cérémonie de clôture, en présence de Nicolas Hulot et de tous les nouveaux engagés et de Sylvie Dauriat, présidente de Restau’Co.

Plateau garni d'une assiette de salade et spaghetti, avec le logo du programme Mon Restau Responsable

Une méthode originale pour entrer dans une démarche de progrès 

Repenser la manière de concevoir ses menus, d’acheter des matières premières saines, de qualité et de proximité, de les préparer, de limiter le gaspillage ou encore de valoriser ses déchets ne peut pas se faire en un jour, ni sans un minimum d’aide. C’est pourquoi la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau’Co, ont créé Mon Restau Responsable, première garantie participative dédiée à la restauration collective. Pas de note, de label ou de classement, Mon Restau Responsable propose une méthode souple et évolutive qui vise à impulser une démarche volontaire de progrès sur la durée, en privilégiant la concertation entre les différents acteurs locaux impliqués. 

Tout commence par une séance d’engagement à l’occasion de laquelle chaque établissement présente, les 20 et 21 novembre, ses engagements face à ses convives, producteurs, distributeurs, associations, élus, etc. Les engagements seront ensuite réexaminés par ces mêmes parties prenantes d’ici 6 mois à 2 ans pour jauger de leur bonne réalisation. A la clé, la garantie Mon Restau Responsable décernée, non pas par la FNH et Restau’Co, mais bien par les publics et parties prenantes de chaque restaurant.

Les idées fusent pour engager une dynamique alimentaire de territoire

Force est de constater que ça marche et que les idées fusent ! Si le passage à plus d’approvisionnement local et/ou bio est l’un des axes communs à toutes les structures, des initiatives originales et pédagogiques s’apprêtent à voir le jour sur d’autres sujets.

Sur la question des ordures notamment, le restaurant collectif de la MAIF a un objectif zéro déchet sur les produits à usage unique. Celui de Léa Nature va optimiser la gestion et la réduction de ses biodéchets en les compostant, mais aussi en les utilisant comme nourriture pour son poulailler. L’IH2EF s’engage quant à lui à améliorer ses performances de tri grâce à une table de tri aux consignes très claires mais aussi en formant son personnel à la question. Toujours sur les éco-gestes, le restaurant de la CAF de Niort va accompagner son personnel dans l’utilisation de produits d’entretien éco-responsables. 

Car la formation est aussi un enjeu structurant de la démarche Mon Restau Responsable, le Resto U Le Marais (Crous) va justement former son personnel à la lutte contre le gaspillage alimentaire, quand les agents des collèges du Conseil départemental des Deux-Sèvres sont déjà en train de monter en compétence sur des pratiques de cuisine préservant la qualité des nutriments. De son côté, le Centre hospitalier de Niort va travailler sur l’accueil et accompagnement des personnes en situation de handicap. Il faudra enfin former le personnel du service restauration de la Communauté de Communes Mellois à l’utilisation d’un nouveau matériel de cuisson, permettant de pratiquer des cuissons basse température et de nuit, dans le but de de réduire la consommation d’énergie. 

Le rééquilibrage de l’apport protéique en faveur des protéines végétales est par ailleurs un fort enjeu pour ces structures. Le Groupe IMA (Inter Mutuelles Assistance) va par exemple proposer quotidiennement des alternatives végétariennes à ses convives, le CPIE Gâtine Poitevine va servir des dîners sans viande ni poisson et l’EHPAD Gatebourse va réaliser un plan de diversification des protéines.

Mon Restau Responsable aide aussi à progresser pour garantir le bien-être des convives ; l’EHPAD Le Grand Chêne va notamment améliorer l’environnement des repas à travers un meilleur aménagement de la salle de restauration et une présentation plus soignée des plats servis aux résidents. La Mairie de Niort est quant à elle décidée à agir sur l’environnement sonore dans ses cantines en remplaçant progressivement sur ses sites le mobilier des salles de restauration avec des tables anti-bruit et des chaises légères. Du côté du collège Maurice Fombeure, c’est l’avis des élèves qui va aider à améliorer la restauration collective, grâce à la mise en place d’un questionnaire de satisfaction, et d’une livre d’or ou d’une boîte à idées.

Plus de 1200 restaurants déjà engagés dans une méthode qui fait ses preuves

Trois ans après sa mise en place, Mon Restau Responsable compte déjà 1200 restaurants collectifs engagés. Restaurants scolaires, universitaires, administratifs, d’entreprise, du milieu hospitalier, des EHPAD, de l’accueil spécialisé… tous sont concernés. La FNH et Restau’Co espèrent atteindre les 2 000 restaurants collectifs d’ici la fin 2020. 

Mon Restau Responsable est perçu par les restaurants de collectivité comme une véritable méthode de changement pour atteindre voire dépasser les objectifs de la loi alimentation. L'atout de cette démarche est de remettre le repas au centre d'un projet collectif, d'un projet de territoire avec les agriculteurs, les fournisseurs, les convives et élus locaux.

Sylvie Dauriat, présidente du réseau Restau’Co

La diversité des acteurs qui s’engagent aujourd’hui à Niort prouve que les dynamiques de territoire existent. Elles ont simplement besoin d’être mieux outillées pour se développer ; c’est ce que permet la garantie Mon Restau Responsable. Faire entrer 15 sites de restauration collective s’engageant volontairement dans une démarche de progrès, c’est la promesse d’un travail de réseau pour faire de l’alimentation saine et durable un droit pour toutes et tous sur le territoire niortais.

Nicolas Hulot, président d’honneur de la Fondation Nicolas Hulot

Les 15 structures qui s’engagent
• CAF de Niort
• Conseil Départemental des Deux-Sèvres
• CPIE Gâtine Poitevine
• CROUS
• EHPAD Gatebourse
• EHPAD Le Grand Chêne
• EHPAD Le Pied du Roy
• Hôpital de Niort
• IH2EF Poitiers
• Groupe IMA Inter Mutuelles Assistance
• Le Bio’Pôle de Léa
• Lycée horticole Le Petit Chadignac
• MAIF
• Mairie de Niort
• Communauté de communes Mellois en Poitou