Penser la transition

Le véhicule électrique, à quelles conditions ?

Publié le 05 février 2018
Le véhicule électrique apparait aujourd’hui comme un levier privilégié des responsables politiques et des acteurs économiques pour opérer la transition écologique dans le secteur des transports. Principal émetteur de gaz à effet, largement responsable de la pollution de l’air, ce secteur doit engager sa transition au plus vite. Mais convertir une partie du parc à l'électrique ne permettra pas de répondre aux défis environnementaux. C est bien une transformation du secteur économique et des façons d'utiliser la voiture qu'il faut envisager.

La FNH, consciente de ces enjeux, a piloté, en partenariat avec plusieurs acteurs économiques, institutionnels, et ONGs, une étude sur les impacts environnementaux du véhicule électrique  en s’intéressant plus particulièrement aux enjeux climat énergie. 

Cette étude a permis d’identifier un certain nombre de défis environnementaux liés au déploiement du véhicule électrique. Ces défis sont multiples : maîtrise des consommations d’électricité et de métaux rares, responsabilité de la filière depuis l’extraction des matières premières jusqu’au recyclage. Le véhicule électrique sera autant plus adapté à un usage plus intensif, partagé, que l’empreinte environnementale de sa fabrication reste au moins aussi importante que celle d’un véhicule thermique. II n’existe donc pas de véhicule « propre ».  La transition écologique doit nous amener à repenser le mode de production et l’usage des véhicules. 

véhicule électrique

En effet, le véhicule électrique, s’il peut réduire les nuisances sonores et la pollution de l’air, les émissions de gaz à effet de serre et la consommation de pétrole grâce au développement de l’électricité renouvelable, reste néanmoins la cause de nombreuses nuisances. Ainsi, des pollutions locales à l’épuisement des ressources en passant par les conditions de travail indignes dans les mines, les décideurs politiques font encore trop peu de cas des impacts environnementaux et sociaux que son développement occasionnera. 

À ce jour, le déploiement du véhicule électrique est encore anecdotique et son développement industriel embryonnaire. Pour autant, alors que les politiques et mesures pour l’encourager s’accélèrent, il est plus que temps d’en anticiper les impacts. 
La FNH, en collaboration avec le Réseau Action Climat et les ONG membres du réseau, font le point sur les conditions qu’il est nécessaire de réunir pour véritablement faire de l’électromobilité un atout dans la transition écologique et la lutte contre les changements climatiques.